Notre approche pédagogique

Nos convictions, notre approche pédagogique

 

Le groupe comme élément même de la formation

Notre pédagogie repose sur un principe essentiel, à nos yeux : le savoir relève du groupe ; notre rôle tient essentiellement à révéler le potentiel de chacun.e par sa propre sa prise de conscience et faire que le groupe l’accompagne dans ce cheminement.
Il nous importe donc que les objectifs de la formation s’atteignent avec et par le groupe lui- même, d’une part à travers sa dynamique même (élément pédagogique essentiel) et, d’autre part, par une démarche d’incessante interrogation.

Autrement dit, notre posture n‘est pas celle de « sachant.e » face à un groupe qui aurait à « apprendre », mais plutôt d’accompagnateur.trice.s vers un savoir que le groupe détient à son insu, et qui émergera au cours de notre travail commun.
Ainsi, le groupe est donc, à la fois, élément du contenu même de la formation (nous partons toujours de lui, de sa réalité) et acteur.

 

Une approche transversale

A travers la question de l’identification et de la déconstruction du préjugé, il s’agit pour nous de travailler également diverses autres questions de façon transversale, avec un même objectif : renforcer la posture citoyenne et le pacte républicain.

Nous abordons donc toujours, par le biais de nos exercices, jeux de rôle et/ou débriefing :

 L’identification et prise de conscience de ses propres représentations,

 L’importance de la vigilance au langage et de l’impact de sa parole sur l’autre et ses conséquences,

La question de l’empathie et/ou du « pas de côté » (comment, un instant, se entendre l’autre, même s’il est dans une divergence),

La question du dialogue (comment accepter le point de vue de l’autre ?).

 

De la bienveillance, sans condescendance

Très soucieux.ses des questions d’(in)tolérance et de discriminations, nous sommes très attaché.es à un élément pour nous central : faire prendre conscience qu’être victime (d’une exclusion, injustice, discrimination) n’empêche pas d’en être éventuellement également auteur.e, dans une autre circonstance.

Il nous est donc essentiel, dans notre pédagogie, de veiller à ce que le.la participant.e mesure qu’il n’existe pas de concurrence dans la lutte contre les inégalités et discriminations : il s’agit pour nous d’amener chacun.e l à comprendre que « l’Autre, c’est moi », quelle que soit son appartenance géographique, sociale, culturelle, genrée, sexuelle.

 

Un équilibre mesuré entre apports théoriques et jeux de rôle

Au cours du temps, attentifs aux retours de nos groupes (évaluation chaque matin et chaque fin de journée puis évaluation au bout de quelques semaines), nous avons consolidé notre programme. Ambitieux, il avait tendance lors de la première session à vouloir trop embrasser, dire, faire,…

Nous avons donc réajusté nos modules, rectifié les temps d’échanges (nécessaires et très demandés, et bien cadrés de notre part), avec soin à la de répartition et équité de la parole.

Apports théoriques

Nous avons aussi consolidé nos apports théoriques :

 Histoire du mouvement anti-raciste et de sa division,

Histoire de l’antisémitisme en France,

Usage responsable du numérique, et vigilance de l’utilisation d internet,

Théories du complot et imageries complotistes sur internet.

 

Jeux de rôle Mises en situation / Théâtre forum (et si c’était à refaire ? )

La pratique du théâtre forum remporte une grande unanimité parce qu’elle met en scène les affects qui se jouent lors de situations vécues de racisme et d’antisémitisme mais aussi, et surtout, parce qu’après debriefing, elles délivrent des clés ou des pistes dont beaucoup de participant.es nous disent avoir re utilisé, ensuite.

 

L’interdisciplinarité et la compétence des intervenant.e.s

Il est essentiel de souligner combien, pour nous, la question de l’animation, de la dynamique inter intervenants (toujours en duo), et de la dynamique de groupe constituent des partis pris pédagogiques en soi.

C’est grâce à la qualité de nos intervenant.es, formé.es en intelligence collective, en histoire, en psychologie, en communication non violente, en genre, et en dynamique de groupe, que tout ce que peut surgir lors de ces formations, de très intense et parfois très profond, a toujours su être encadré professionnellement, et trouver accueil, réception et contenance.

Cette exigence est pour nous un élément incontournable dans la suite de notre travail. Elle rend parfois plus difficile notre politique de recrutement mais reste garante de notre réussite.

Les commentaires sont clos.